Nouveau : le livre Davis sur l'autisme en français

Nous sommes heureux de vous présenter en avant-première un extrait de la traduction française de l'ouvrage "Autism and the Seeds of Change" par Abigail Marshall et Ron Davis.

L'édition française va paraître mi-décembre 2015. Vous trouvez dans cette première partie du dernier chapitre un petit aperçu du livre et des études de cas très évocatrices venant de différents pays.

 

Bonne lecture,

 

Votre équipe Davis

Chapitre 12 / 1e partie

Pour Continuer le Chemin

L'Approche Davis de l'Autisme offre un nouveau paradigme  pour traiter les obstacles internes au fonctionnement social qui sont  la marque de fabrique caractéristique des autistes. Le programme  provient de l’expérience et des idées d’un adulte qui a réussi, en ayant un passé d’enfant autiste, et à ce titre est conçu avec un respect et une compréhension propres au profil autistique. La méthode a été développée et affinée par une expérience pratique collective accumulée durant beaucoup d'années. Le but affiché de ce programme – rendre les individus autistes capables de « participer pleinement à la vie » – est bien mieux illustré par les véritables expériences des individus autistes, les membres de leurs familles et les facilitantes qui les ont guidés.


La Différence Davis

« Dans ce programme, j’ai travaillé avec de la pâte pour apprendre des concepts tels que ‘moi’, le ‘temps’, ‘l’ordre’, la ‘séquence’ et le plus important pour moi : ‘les relations’. Ma facilitante m’a aussi enseigné comment me détendre et me relaxer, et comment m’ancrer mentalement dans ce monde afin que je puisse arrêter moi-même de me désorienter, ou de rêver éveillé accidentellement. J’ai aussi appris comment reconnaître et contrôler mes attaques d’anxiété et mes crises de colère. Quand je sens qu’elles vont arriver, je peux choisir de changer mes pensées et me détendre, et c’est comme si rien n’avait commencé à me déranger ! Je sais maintenant comment installer des limites de sécurité avec les gens pour ne pas être envahi par leurs émotions, ou leur laisser prendre l’avantage. Je peux exprimer verbalement mes sensations comme jamais auparavant. Avoir affaire avec de grandes foules est encore épuisant, mais ce n’est ni terrifiant ni accablant comme ce l’était d’habitude. » (1)


L'Approche Davis de l'Autisme se place d’elle-même comme une méthode unique pour encourager et autonomiser les individus autistes. Le programme peut conduire à de profonds changements dans les compétences fonctionnelles, qui se manifestent par des attitudes et un comportement modifiés, bien au-delà des espérances des autres programmes. En même temps, le programme évite les efforts directs pour changer, manipuler ou contraindre le comportement, et il ne repose pas sur des efforts pour enseigner au client autiste à penser ou à agir comme s’il n’était pas autiste. De nombreux autistes de haut niveau se méfient, à juste titre, et s’opposent aux efforts des autres pour changer leur façon de penser et de ressentir. Les changements qui se produisent avec un programme Davis viennent naturellement, comme résultat du processus d’apprentissage et du développement de nouvelles capacités et de nouvelles perspicacités. Davis ouvre un boulevard pour une conscience de soi accrue et un engagement social, et en même temps, il préserve l’intégrité de l’individu.

 

Quelques éléments-clés qui distinguent le programme Davis des autres sont :

1. Une Origine Autistique

À cause de la propre histoire de Ron Davis, enfant autiste, ses idées sont le produit de son expérience et de ses processus de pensée autistiques. Davis comprend que son expérience est unique ; il n’y a pas deux autistes identiques et il est impossible de généraliser de l’un à l’autre. Mais les antécédents de Davis lui ont révélé une sensibilité et une conscience de la manière dont l’expérience de l’autisme exerce une profonde influence sur le comportement.


Par exemple, Davis comprend que de nombreuses convictions répandues sur l’autisme sont erronées. Ainsi est-il généralement affirmé que l’autisme est associé à un manque d’empathie. Mais l’expérience autistique comporte souvent une extrême sensibilité et une réactivité aux émotions et aux sentiments des autres. Les comportements d’évitement tels que s’éloigner des autres, éviter le contact par le toucher ou le contact visuel, ne sont pas des signes d’indifférence, mais sont au contraire l’indication que l’autiste se sent submergé. (2)


À partir de sa propre expérience Davis comprend aussi qu’un processus efficace d’apprentissage n’exige pas d’un autiste qu’il mime le comportement des individus neurotypiques ou change sa manière de penser. Les autistes peuvent apprendre et progresser avec une méthode adaptée à leurs forces cognitives. Leur comportement changera si et quand la raison de ce comportement disparaît.

2. Développé à partir de la Pratique

Bien qu’une structure officielle de l'Approche Davis de l'Autisme ne fût établie pour la première fois qu'en 2008, la méthodologie spécifique et les outils étaient en usage depuis le début des années 80.

Le programme structuré comme il est maintenant représente la pensée collective d’une douzaine de personnes possédant une grande expérience du travail avec les techniques Davis, avec des enfants et des adultes de tous âges, en de nombreuses langues et dans de nombreux pays, aussi bien que la contribution continue de douzaines de personnes supplémentaires qui ont reçu la formation à la méthode et travaillent activement avec des clients autistes.

 

Il était naturel pour Davis de songer à développer un programme autour du modelage des mots et des concepts en pâte à modeler, puisque cette démarche avait fonctionné personnellement pour lui – mais les techniques de la pâte n’ont été retenues et perfectionnées que parce qu’elles fonctionnaient et non parce que Davis en avait l’idée. Quelques éléments de programme décrits dans ce livre ont été développés précisément pour résoudre des problèmes qui avaient surgi en cours de route. Par exemple, la procédure d’Alignement fut développée quand il est devenu évident que certains individus étaient incapables de suivre le scénario de visualisation utilisé pour la procédure d’Orientation Davis. La pratique d’inclure un modelage en pâte du « soi » dans tous les modelages de la Maîtrise des Concepts a commencé avec un jeune garçon qui ne pouvait pas apprendre l’idée de la « conséquence » à partir du modelage sans s’y inclure lui-même.

3. Soutenu par les Outils pour l’Orientation, l’Équilibre, et le Relâchement du Stress

Le programme Davis commence par un entraînement spécifique pour permettre à un individu d’harmoniser ses perceptions, de contrôler et de soutenir une attention dirigée, de relâcher le stress et de réguler son niveau d’énergie, ainsi que par un simple exercice d’acquisition d’habileté avec les balles Koosh, conçu pour améliorer l’équilibre et la coordination. Les techniques d'entraînement à l’orientation Davis sont uniques, mais leur mécanisme est semblable au neurofeedback : par un entraînement mental, un individu améliore sa compétence à réguler son état mental et sa capacité d’attention. (3) Toutefois, parce que la plupart des outils de l’orientation Davis reposent sur des instructions courtes, simples, directes, parce que les individus apprennent à utiliser leurs propres sensations corporelles en retour, les techniques Davis peuvent généralement être enseignées et apprises très rapidement. La séquence de sons enregistrée pour l’orientation auditive peut être écoutée sur un appareil portable standard. Aucun équipement spécial n’est nécessaire. (4) Chacun des outils Davis peut être pratiqué et renforcé régulièrement aussi bien à la maison que pendant les séances avec une facilitante.


  1. Posté sur un groupe Facebook 1er août 2009 extrait du site https://www.facebook.com/groups/6567263146/ 26 février 2012
  2. Un théoricien établit une distinction entre empathie « cognitive » et empathie « est la compétence pour comprendre et prédire le comportement d’un autre individu et s'assimile à la « théorie de l’esprit. » « L’empathie émotionnelle » est une réponse émotionnelle d’un individu qui se produit et qui est analogue à l’état émotionnel d'un autre individu. À partir des explorations auto biographiques de nombreux adultes autistes, aussi bien qu’à partir des observations du comportement d’enfants autistes, il y a une forte évidence que les autistes ressentent généralement une surabondance d’empathie émotionnelle qui conduit à des sensations de peur, d’inconfort et de confusion (Smith 2009) Voir aussi « 'intense world' theory of autism » ('Monde intense' théorie de l'autisme, NdT) (Markram and Markram 2010)
  3. Il a été montré que l’entraînement neurofeedback améliore le fonctionnement exécutif et le comportement social chez les enfants autistes. (Kouijzeer, van Schie, et al. 2010) (Kouijzeer, de Moor, et al. 2009)
  4. Par contraste le neurofeedback nécessite habituellement de nombreuses heures de pratique par essais–erreurs avec un ordinateur. Par exemple, pour une étude de recherche, les étudiants ont eu des sessions de 40 demi-heures deux fois par semaine. Comme l’entraînement dépend de la machine, ils n’avaient aucune opportunité pour la pratique et la consolidation entre deux sessions. (Kouijzeer, de Moor, et al. 2009)

 

Pour lire la suite : Chapitre 12 / 2e partie

Pour lire la suite : Chapitre 12 / 3e partie

Pour lire la suite : Chapitre 12 / 4e partie

 

Pour consulter le site web international Davis Autisme, cliquer sur le logo.

Le terme “Approche Davis® de l’Autisme®” est une marque deposée de Ronald D. Davis. L’utilisation commerciale de cette marque pour identifier des services d’éducation, d’instruction ou thérapeutiques nécessite une licence de la part du propriétaire de la marque.